11.1 C
Paris
mardi 16 avril 2024
spot_img

La vitalité du dessin à Art on Paper

Du 6 au 9 octobre, se déroule à Bruxelles le salon international du dessin contemporain, Art on Paper. Cette septième édition rassemble 45 galeries belges et étrangères, comme Valerie Traan, La Forest Divonne, ou encore Patrick Heide Contemporary Art. Organisé dans le cadre de la Brussels Drawing Week, Art on Paper prend de l’ampleur et donne à voir à un large public le dessin sous toutes ses facettes.

Le dessin à l’honneur

Par sa septième édition, le salon international du dessin contemporain Art on Paper prend de l’ampleur et s’installe pour la première fois à l’Espace Vanderborght, à Bruxelles, un lieu de plus de 6000 mètres carrés. Ce n’est pas moins de 45 galeries qui, cette année, sont présentes à l’événement, contre 32 l’an passé, signe de la vitalité du secteur. Le dessin s’affirme comme un medium créatif empreint de liberté et accessible. Du 6 au 9 octobre, 45 galeries belges et étrangères donnent à voir les travaux des artistes qu’elles représentent. Les galeries sont sélectionnées par un comité spécial composé d’Anne Bambynek, conservatrice à la Banque nationale de Belgique, Frédéric de Goldschmidt, collectionneur et fondateur de Cloud Seven, Joost Declercq, directeur artistique d’Art on Paper, Benedicte Goesaert, art liaison, ainsi que de Paul Vanhonsebrouck, collectionneur d’art. Inscrit dans le cadre de la Brussels Drawing Week, l’événement est ainsi l’occasion de découvrir des structures comme Valerie Traan Gallery, Patrick Heide Contemporary Art, Sorry We’re Closed ou encore La Forest Divonne. Art on Paper met à l’honneur le dessin sous toutes ses formes.

Une programmation multiforme

Une riche programmation accompagne le salon. Au rez-de-chaussée de l’Espace Vanderborght, se tient ainsi l’avant-première de la monographie de Stéphane Mandelbaum, publiée aux éditions Martin De Halleux. Cet ouvrage rend hommage à l’artiste néo-expressionniste belge mort tragiquement en 1986 à l’âge de 25 ans. Le collectionneur Frédéric de Goldschmidt, fondateur de l’espace d’exposition et de co-working Cloud Seven, dévoile une partie de sa collection privée sur le toit terrasse du bâtiment. Le centre culturel Le Botanique sera, quant à lui, investi par l’exposition de l’artiste Boris Thiébaut, composée d’œuvres in situ et de dessins de grands formats. Une série de conférences est proposée. Le six octobre à 14h30 se tient ainsi une table ronde autour de la thématique “Conserver, restaurer, exposer”, et le sept octobre à 16h, l’historien de l’art et commissaire d’exposition Yves Randaxhe interroge les différentes pratiques des collectionneur·euses. La librairie pop-up Peinture Fraiche donne aussi à voir une sélection d’ouvrages consacrés aux créations sur papier, aux techniques du dessin et au livre d’artiste.

La lauréate de l’Eeckman Art Prize exposée

Enfin, Sarah Minutillo, artiste belge née en 1992 et lauréate de l’Eeckman Art Prize, présente ses travaux dans le cadre d’Art on Paper. Le prix, soutenu par la compagnie Eeckman Art & Insurance, vise à récompenser un·e artiste travaillant avec le medium du dessin. Sarah Minutillo, formée à l’Académie Royale des Beaux-Arts et à l’ENSAV, montre sa série Masques sur table. Son travail porte notamment sur la figure humaine, l’enfance et le visage. 

→ Réserver des billets pour Art on Paper

Articles

Nous suivre

144,000FansJ'aime
102,000SuiveursSuivre
32,151SuiveursSuivre
- Publicité -spot_img

Articles récents